charset="UTF-8"> Une femme de 65 ans a donné naissance à des quadruplés. Comment était leur vie après 3 ans ?

Une femme de 65 ans a donné naissance à des quadruplés. Comment était leur vie après 3 ans ?

A notre époque, il n’est plus rare que des femmes donnent naissance à des enfants après 40 ans. Pour certains, c’est le bon moment, car elle a réussi à se construire une carrière réussie, à gagner de l’argent pour l’avenir de ses enfants.

Et quelqu’un pendant toutes ces années a essayé sans succès d’avoir un enfant, et ce n’est que maintenant que la chance a souri. L’héroïne de notre article d’aujourd’hui, l’Allemande Annegret Raunig, est devenue mère à 65 ans, alors qu’elle a déjà élevé 13 enfants et réussi à nourrir 7 petits-enfants.

Vous demandez, qu’est-ce qui a poussé une femme de cet âge à accoucher ?

Le fait est qu’Annegret aime beaucoup les enfants et elle a décidé qu’elle était prête pour un autre bébé. De plus, sa fille cadette, âgée de 10 ans, souhaite depuis longtemps un petit frère ou une petite sœur.

Bien sûr, les médecins ont parlé à la femme de toutes sortes de risques, mais malgré tout, elle a décidé de faire une FIV. Et déjà le destin a décrété de telle manière que quatre bébés sont nés dans la famille à la fois. Annegret a travaillé comme institutrice et a élevé seule tous ses enfants.

Et après la naissance du quadruple, elle est entrée dans le Livre Guinness des records. Or la vie de cette grande famille est très mouvementée. Dès que les plus jeunes sont nés, ils ont tous déménagé de Berlin dans la grande maison de Herster.

En plus de lui, les autorités ont décerné deux prix à Annegret et la femme elle-même, disent-ils, a conclu un accord avec l’une des chaînes de télévision, qui a reçu les droits de couvrir la vie de la famille Raunig.

Annegret Raunig n’est pas du tout inquiète pour son avenir et est absolument sûre qu’elle pourra rester en parfaite santé pendant très, très longtemps.

Comme l’enseignante l’a elle-même admis, elle a pris une décision de ce genre, en s’appuyant uniquement sur ses propres désirs et aspirations — et ne s’appuyant pas plus que nécessaire sur les désirs des autres.

(Visited 193 times, 184 visits today)
Like this post? Please share to your friends: